Pédagogie

Cartes mentales et croquinotes

J’aime réfléchir « à l’écrit » et quand j’ai besoin d’organiser mes idées, j’utilise la méthode de la carte mentale qui m’oblige à les trier, à faire des liens entre elles, dans un foison de couleurs, de dessins et de flèches. J’ai découvert le croquinote récemment : outre que je trouve le nom très joli, j’aime beaucoup cette alliance entre les dessins, les symboles et autres pictogrammes et les mots.

A quoi une carte mentale peut-elle servir ? 🙂
  • Organiser les notes prises pendant une recherche documentaire, la lecture d’un livre ou d’un texte, avant d’en réaliser une présentation écrite.
  • Servir de trace écrite pour un exposé ou une présentation orale.
  • Mémoriser une leçon.
  • Présenter le résultat d’une recherche documentaire ou de la lecture d’un livre.
Quelques exemples …

Et le croquinote ? 😉

On appelle aussi cela un « sketchnote » : il s’agit de prendre des notes pour synthétiser des informations et les mémoriser de manière visuelle. La méthode : associer mots et courtes phrases avec des dessins et des pictogrammes, en utilisant les couleurs et la mise en page pour rendre le tout clair et attractif.

Une présentation et des exemples sur le site Le bateau livre.

Quelques outils numériques

https://ladigitale.dev/digimindmap/#/

https://framindmap.org/c/login